Escape en arctique canadien

July 07, 2013  •  Leave a Comment

J'ai grandi dans le nord du Québec. J'adore l'hiver. Je ne peux résister à être nostalgique à l'arrivée de chaque hiver. J'espère toujours qu'il y aura des montagnes de neige, mais ça n'arrive jamais. Pas comme dans mes souvenirs d'enfance. Soit! Si la neige ne viens pas à moi, j'irai vers elle! Et c'est ainsi qu'un ami et moi nous sommes retrouvé a scrutter Google Map se demandant quel point au nord on peut atteindre avec des vacances de deux semaines et un budget limité...

Whitehorse Totem Avant que je ne réalise ce qui c'était vraiment passé cette nuit-là, je me retrouvais sur un vol vers Whitehorse et une aventure en arctique qui m'attendais, mes raquettes et mon équipement photographique prennant l'essentiel de l'espace de bagage alloué.

En arrivant à Whitehorse, nous avons trouvé une petite place où manger - Bocelli's Pizzeria, fortement recommandé. N'oubliez pas la pinte de Yukon Gold pour vous garder au chaud! Après un copieux repas, nous marchions sur la rive de la rivière Yukon lorsque nous avons apperçu un patrouilleur. Il nous averti de la présence de coyotes intrépides près du Peuple des Canots. 1- Super! Des animaux sauvages au premier jour. 2- Est-ce que les coyotes sont dangereux? 3- Qui/Qu'est-ce que le Peuple des Canots? Armés de judicieux conseils sur comment réagir en présence d'une faune trop curieuse et peux être dangereuse, nous avons continuer notre promenade en espérant une rencontre. Pas de chance. Nous sommes retourné à l'hôtel et nous nous sommes préparé pour notre départ tôt le lendemain matin.

Fait intéressant, le contrôle de sécurité n'est pas nécessaire pour un vol partant vers l'arctique canadien. Ni le chauffage! Lors de la seconde et dernière escale avant d'atteindre notre destination, sur une piste de décollage faite de glace, comme le Hawker atteignait sa vitesse d'envol le pilote écrasa les freints. Une porte est mal fermée : décollage interrompu. On nous a demandé d'attendre dans la pièce qui servait d'aéroport jusqu'à nouvel ordre. Une heure plus tard, nous sommes remonté à bord de l'avion et malgré un insistant 'biip-biiiiiip-biiiiipp', on nous informa que le problème ne pouvant être trouvé il était temps de s'envoler à nouveau.

Mackenzie Delta Wetlands

C'est à ce moment précis que je me suis souvenu à quel point j'ai peur de voler! J'ai passé les deux heures suivantes étampée dans le hublot. Heureusement pour moi, le paysage était à couper le souffle. Nous volions au dessus de la chaîne de montagnes Richardson quand les montagnes ont brusquement cessées pour laisser la place à la zone humide glacée du Delta Mackenzie.

Notre guide, Kylik, nous attendais à l'aéroport d'Inuvik et nous emmena chez lui pour souper. Au menu : caribou et canard sauvages, canneberges fraîches, morue charbonnière – cuite et fumée – et bien sûr, caribou séché et graisse de baleine.

Nous sommes parti peu avant l'aube le matin suivant, destination : Tuktoyaktuk! Alors que nous roulions sur l'autoroute de glace, nous avons été témoin d'un levé de soleil de deux heures, de la disparion des arbres et vu les mountagnes devenir collines et s'applatir complètement. Il ne restait plus rien, que la glace et la neige. Parfait! Les derniers kilomètres de la route étaient directement sur la Mer de Beaufort à travers le site canadien des pingos et puis finalement Tuktoyaktuk. C'était alors le temps d'enfiler nos raquettes et grimper le plus haut pingo. Sur notre chemin, nous avons vu des pistes fraiches de caribous et de renards arctiques et l'espoir de voir Catherine-Arctic-1398-2-5 des animaux s'est renouvellé. La seule chose inhabituelle que nous avons vu est un arbre, le plus grand à Tuk et peut-être même le seul, de la grandeur d'un homme. Après un peu plus d'une heure, nous avons atteint le pingo et l'escalade s'est révélée plus difficile qu'anticipé. La neige était si froide et sèche que l'effort était similaire à monter une dune de sable. Avec persévérance, j'ai atteint le sommet et sourit devant l'infini néant glacial qui se présenta à mes yeux. C'est moi, au sommet, vêtu de ce qui deviendrait la norme pour les deux semaines à suivre : couche de base en laine mérino, couche intermédiaire en Coraloft ou Polartec, Gore-Tex Pro Shell, ninjaclava, chapeau de poils, trois épaisseurs de mitaines, des bottes trop chaudes et surtout, des lunettes de soleil... oh, et oui, un sifflet Fox 40 attaché à mon sac à dos. Sur le chemin du retour, j'ai réalisé que mon boitier de caméra était couvert de givre et ma lentille ne répondait plus. Inquiétude.

Avant de quitter la communauté, nous avons visité une maison en pergélisol. À éviter pour ceux qui souffre de vertige ou de claustrophobie. Nous avons descendu l'échelle glacée qui nous apporta dans une caverne couverte de glace et crystaux de glace, séparée en petites pièces barrées servant d'entreposage – un congélateur qui ne se réchauffe jamais. Les points saillants de Tuk ? Des céréales au prix exorbitant, des maisons sur pilotis et une promenade sur l'océan. On the Dempster Highway

Alors que nous roulions direction sud sur l'autoroute Dempster, vers un endroit tout juste après le cercle polaire, nous avons rencontré un cycliste! À moins 30 en après-midi, cet individu a décidé de filer vers le nord en vélo sur la Dempster jusqu'à Tuktoyaktuk. Comme on s'éloignait d'Inuvik, nous avons vu les arbres disparaître une fois de plus et la route onduler au cœur des montagnes Richardson. C'était grandiose... jusqu'à ce que nous arrivions à Hurricane Alley. Le climat typique de cette région se résume par : « Blizzard. Des vents du nord-est à 60 km/h avec rafales à 80 km/h. Minimum moins 31. Refroidissement éolien extrême de moins 52. Gelures en quelques minutes. » Seulement le vent et la neige. Rien de plus, rien de moins.

Cette nuit-là était la première à montrer des promesse d'aurores boréales. Après une soirée à jouer au billard avec Gerry et ses amis, nous nous sommes repliés dans notre chambre à Eagle Plains et vêtus pour une nuit de photographie. Marchant vers la porte d'entrée de l'hôtel, l'excitation grandissait jusqu'au point où nous nous sommes heurtés à une porte barrée et un système d'alarme activé. Pour notre propre sécurité, nous étions enfermé à l'intérieur de notre hôtel. Pas d'aurores ce soir.

La température sur le chemin du retour étant plus clémente, j'ai eu l'occasion d'appercevoir quelques détails qui m'avait échappé la veille : 1- Il y a des poteaux avec bandes réfléchissantes à tous les 30 mètres dans le Hurricane Alley afin de faciliter la vision; 2- Il y a d'énormes clôtures sur les montagnes pour éviter que la neige atteigne l'autoroute en cas d'avalanches; et 3- il y a une latrine au cercle polaire arctique.

P1020319-2-8 La dernière partie du voyage s'est déroulé dans un refuge rustique à Fish Lake, près de Whitehorse. Notre logement nous offra tout le comfort d'une vie retirée. Peu après notre arrivée, nous sommes allé visiter le chenil et nous nous sommes inscrits pour une randonnée en traîneau à chiens. L'agitation des chiens était impressionnante – imaginez 143 husky alaskiens hurlant et tentant de briser leurs chaînes pour prendre part à la course! Nous avions chacun notre attelage, enfilé les harnais à nos chiens et partîmes vers le lac. Mon chien meneur était parmi les plus aventureux et ne cessait de vouloir dépasser les attelages devant moi. J'ai passé la majorité du temps à enfoncer les freins et soutenir les regards de Jeepers qui semblait me dire « Tu comprends pas, laisses-moi aller plus vite on va les avoir! » Mis-à-part la randonnée en traîneau, le temps au refuge se résume par des jours d'escalade et des nuits d'attente. Entourré de montagnes, chaque journée était un nouveau défi d'ascension. Et chaque nuit était aussi un défi. Dans la froideur hivernale du nord canadien, nous attendions patiemment l'apparition d'aurores boréales. Plusieurs longues nuits d'attente sans résultat, jusqu'à la récompense. Une toute petite, mais nous avons vu les lumières!

IMG_0413-2-9


Comments

No comments posted.
Loading...

Archive
January February March April May June July (2) August September October November December
January February March (2) April May (1) June July August (1) September October (1) November (1) December
January February March (1) April May June July August September October November December
January February March (1) April (1) May (1) June July August (2) September October November December (1)
January February March April May June July August September October November December
January February March April May June July August September October November December